La blogueuse

La blogueuse
Confidences et réflexions d'une généalogiste passionnée par l'histoire des individus, de leur famille et de leur époque

mercredi 24 avril 2013

U comme Ultimes demeures

J'aime bien les cimetières et leur symbolique, j'aime ce qu'ils racontent des personnes, de leur conception de la postérité. J'aime également voir quelle est la place que la cité accorde à ses morts. J'ai repris dans ce billet le récit et les impressions suite à deux visites que j'avais faites dans ces lieux de mémoire, l'un à Berlin, l'autre à Milan.

___________________________________________________________

De Berlin...


Les cimetières constituent pour la généalogiste que je suis, des archives de pierre, de marbre ou de granit, à ciel ouvert et travers lesquelles on peut déambuler et glaner de précieuses informations. Les tombes et leurs emplacements permettent de mieux appréhender une famille, ses origines sociales, sa place dans la cité, les relations entre les membres qui la composent. Autrement dit, j'aime bien les cimetières, et le fait d'y avoir été promenée en landau durant les premiers mois de mon existence n'y est peut être pas tout à fait étranger.


De passage à Berlin, je suis tombée par hasard sur ce petit cimetière que j'ai pu traverser de part en part. C'est un endroit où la nature reprend ses droits, où l'on ne fait plus qu'un avec la terre, où l'éternité semble bien paisible.

Lieu de passage et de promenade, on y croise de jeunes pères poussant ou portant leur jeune enfant, des personnes âgées, assises et discutant sur un banc, des étudiants échangeant autour d'un café. C'est un havre de paix au milieu du tumulte de la ville : les tombes et les caveaux sont recouverts de plantes et de lierre, les allées ne sont ni goudronnées, ni parsemées de gravier. Le tout dégage une impression de grande simplicité, propice au recueillement et au souvenir, accordant aux morts une place parmi les vivants, au cœur de la ville.

Balade en dix clichés.

©Dardaud

©Dardaud

©Dardaud

©Dardaud

©Dardaud

©Dardaud


©Dardaud

©Dardaud

©Dardaud

©Dardaud


...à Milan

Balade dans ce lieu de mémoire qu'est le "Cimitero monumentale" de Milan. Créé en 1866 par l'architecte Carlo Maciachini, ce lieu de recueillement décoré par les familles milanaises pour honorer leurs défunts, est un véritable musée à ciel ouvert. 




Le promeneur est d’abord saisi par cette étendue à perte de vue ; les arbres et les statues de pierre se côtoient et forment une forêt aux étranges occupants ; les mausolées se dressent tels des pics rocheux au sein d'une jungle mortuaire.

La beauté du lieu s’impose, puis c'est sa démesure tant géographique qu'architecturale : "monumental" est bien le mot approprié et ce dans tous les sens du terme.

Les statues s'interpellent, se répondent, s'adressent des signes de la main. Elles veillent leurs stèles comme autant de gardiens muets de la mémoire individuelle ou collective. Certaines incarnent la dévotion de l'occupant des lieux ou celle de sa famille ; elles sont la promesse d'un au delà.

D'autres témoignent de la vie du défunt : ne pas oublier qui il était, ce qu'il a accompli, quelle était sa place dans sa communauté.

D'autres encore sont de véritables célébrations d'un amour qui se veut désormais érigé et magnifié pour l’éternité.

La tristesse voire la désespérance que certaines œuvres dégagent est tout de suite adoucie, temporisée même par la présence d'une végétation abondante, olfactive et colorée.

Parfois  la vanité et l'orgueil se disputent avec la tristesse ; on ne parvient pas toujours à faire la différence entre l’apparence et le sentiment profond. Mais qu’importe la vérité, seule compte la dimension artistique.

Le visiteur se meut et s’émeut dans ce dédale de pierres tombales. L'ombre des grands arbres s'étend sur les sépultures et offre une fraîcheur bienvenue.

Impressions en 21 clichés.



© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud
© Anne Jourda-Dardaud


© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud


© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud


© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud



© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud
© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud

© Anne Jourda-Dardaud



_____________________________________

Pour continuer la visite :  http://www.monumentale.net/


1 commentaire: