La blogueuse

La blogueuse
Confidences et réflexions d'une généalogiste passionnée par l'histoire des individus, de leur famille et de leur époque

lundi 16 juillet 2012

Letzte Wohnsitze* ou généalogie et pierres tombales


*Dernières demeures

Les cimetières constituent pour la généalogiste que je suis, des archives de pierre, de marbre ou de granit, à ciel ouvert et travers lesquelles on peut déambuler et glaner de précieuses informations. Les tombes et leurs emplacements permettent de mieux appréhender une famille, ses origines sociales, sa place dans la cité, les relations entre les membres qui la composent. Autrement dit, j'aime bien les cimetières, et le fait d'y avoir été promenée en landau durant les premiers mois de mon existence n'y est peut être pas tout à fait étranger.


De passage à Berlin, je suis tombée par hasard sur ce petit cimetière que j'ai pu traverser de part en part. C'est un endroit à l'opposé du cimetière monumental de Milan, où la nature reprend ses droits, où l'on ne fait plus qu'un avec la terre, où l'éternité semble bien paisible.

Lieu de passage et de promenade, on y croise de jeunes pères poussant ou portant leur jeune enfant, des personnes âgées, assises et discutant sur un banc, des étudiants échangeant autour d'un café. C'est un havre de paix au milieu du tumulte de la ville : les tombes et les caveaux sont recouverts de plantes et de lierre, les allées ne sont ni goudronnées, ni parsemées de gravier. Le tout dégage une impression de grande simplicité, propice au recueillement et au souvenir, accordant aux morts une place parmi les vivants, au coeur de la ville.

Balade en dix clichés.


©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

©Anne Jourda - Dardaud

________________________________________________


Au cinéma actuellement "Adieu Berthe - l'enterrement de mémé" des frères Podalydès ; une histoire de boites, de la place qu'on y occupe et du désir de s'en évader... comédie irrésistible sur l'amour et la vie.







1 commentaire: