La blogueuse

La blogueuse
Confidences et réflexions d'une généalogiste passionnée par l'histoire des individus, de leur famille et de leur époque

jeudi 14 avril 2011

Dernières demeures

Le cimetière : pas vraiment le genre d'endroit où l'on aime se rendre. Et pourtant ! Après les mairies, les paroisses et les dépôts d'archives, les cimetières sont les lieux les plus fréquentés par les généalogistes. Les pierres tombales sont de véritables livrets de famille !

Il en existe de toutes sortes : tristes lieux que ceux bordés par une nationale bruyante ou coincés le long d'une rocade ; isolés dans une zone industrielle ou commerciale ; îlots sacrés sans cesse grignotés par l'avancée de la ville, de ces centres commerciaux qui défigurent les campagnes. Dans le bruit continu de la circulation, les tombes ne sont ici guère visitées et le cimetière ne remplit plus que son rôle d'utilité. Double tristesse.

D’autres en revanche, dans les villes et les villages, bordent une église ou sont hors les murs, en pleine campagne, avec parfois une vue imprenable sur les alentours ; ils sont souvent propices au recueillement, à la réflexion ; on peut y trouver la paix. Une fois par an, au moment de la Toussaint, ces jardins de pierre fleurissent de centaines de chrysanthèmes multicolores. Un printemps au milieu de l'automne...

Petit faible, en ce qui me concerne, pour le cimetière du Montparnasse ; ma mère m'y promenait en landau, et encore aujourd'hui j'aime le traverser ; havre de paix au milieu du tumulte du quartier. Et puis, au détour d'une tombe, on rencontre Gainsbourg, de Beauvoir ou encore Baudelaire.

©Anne Jourda Dardaud


©Anne Jourda Dardaud


©Anne Jourda Dardaud


©Anne Jourda Dardaud

 
©Anne Jourda Dardaud
________________________________________________________________

Illustrations sonores


Georges Brassens "Supplique pour être enterré à la plage de Sète"


Les Négresses vertes "Face à la mer"

________________________________________________________________


Pour être un peu plus léger ; fossoyeur génial qui chérit et chouchoute ses pensionnaires.


________________________________________________________________

Il existe quantité de livres et de guides sur les cimetières. J'ai trouvé ce site sur Internet qui propose une bibliographie impressionnante, tant française qu'étrangère. C'est une véritable mine d'informations. À consulter ne serait-ce que par curiosité !